Dernière répétition générale

03/06/2019

A peine le Grand Prix de l’École Navale terminé, que les jeunes régatiers du Team Golfe du Morbihan – Breizh Cola ont mis le cap vers le Havre, où ils disputeront l’ultime régate avant le Tour Voile, La Normandie Cup. Dernière confrontation avec les meilleurs équipages en Diam 24, dernier podium, ils l’espèrent, avant cet été.

 

Coup de mou à Brest

Elle était importante cette régate à Brest le weekend dernier, puisque le champion de France de Diam 24 devait être connu à l’issue du Grand Prix de l’École Navale. La pression était donc importante pour l’ensemble des équipages et s’est fait ressentir notamment chez les Bretons du Team Golfe du Morbihan – Breizh Cola. Solune, Riwan, Charles et Louis n’ont pas été très à l’aise sur leurs phases de départ, un exercice qu’ils réussissent plutôt bien d’habitude, « Nous n’avons pas navigué à notre niveau habituel sur ce Grand Prix. A l’issue de ces trois jours de course, nous n’avons pas réussi à monter sur le podium. Difficile de dire pourquoi nous avons eu ce petit coup de mou… tout s’est très vite enchainé depuis janvier entre les régates et les entraînements. Nous ne nous faisons pas trop d’inquiétude pour la suite, on sait qu’on est toujours très rapides et nous restons très confiants techniquement. Il y a juste eu quelques erreurs du fait qu’il y ait de la pression et un peu de fatigue. » explique Charles Dorange. Ils terminent sixièmes du Grand Prix, un résultat qui n’est pas à la hauteur de leurs espérances mais qui reste tout à fait correct vu l’excellent niveau réuni à Brest. Le Team Cheminées Poujoulat remporte haut la main la régate juste devant Réseau IXIO et Renaissance Services. Et c’est le Team Cheminées Poujoulat (Robin Follin) qui est sacré champion de France. 

 

Cap sur la Normandie

Pas de panique, les Morbihannais ont réactivé le mode course et sont actuellement au Havre pour disputer l’ultime régate d’avant-saison, la Normandie Cup. Les jeunes vont mettre en pratique quelques bons conseils reçus par François Morvan, double vainqueur du Tour Voile, leur coach le weekend dernier. La gestion du stress, le choix des compositions d’équipage notamment sont des exercices importants qu’ils tacheront de travailler durant ces quatre jours de compétition dans les eaux normandes. Au programme, deux journées de Stades Nautiques avec des Supers Finales et deux journées de Raids côtiers. Un format similaire au Tour Voile, parfait, puisque celui-ci approche à grands pas… Dans tout juste un mois les équipages se retrouveront à Dunkerque. « C’est la première fois cette saison où à l’issue des stadiums, nous ferons une super finale, exactement comme le format du Tour Voile. C’est bien de pouvoir se remettre dans une configuration de super finale. » explique Charles. « On vient souvent ici au Havre, nous y avons réalisé de bons résultats par le passé. Nous avions gagné l’étape du Raid il y a deux ans sur le Tour, presque au même endroit. C’est un plan d’eau que nous aimons bien. Le courant et le vent sont assez forts, ce sont plutôt nos conditions en général. » complète t’il. 

L’objectif est avant tout de continuer à progresser et de ne pas réitérer les petites erreurs du Grand Prix de l’École Navale, le podium reste tout de même dans un coin de leurs têtes. Histoire de mettre l’équipage définitivement en confiance avant cet été.

 

Interview de Charles Dorange, équipier : 

« Nous n’avons pas navigué à notre niveau habituel sur ce Grand Prix. A l’issue de ces trois jours de course, nous n’avons pas réussi à monter sur le podium. Difficile de dire pourquoi nous avons eu ce petit coup de mou…Tout s’est très vite enchainé depuis janvier entre les régates et les entraînements. Nous ne nous faisons pas trop d’inquiétude pour la suite, on sait qu’on est toujours très rapides et très confiants techniquement. Il y a juste eu quelques erreurs du fait qu’il y ait de la pression et un peu de fatigue.

Ça a été super d’avoir François Morvan sur ce Grand Prix, et en plus, il nous a vus dans un moment compliqué. Il a une super expérience sur la gestion du stress, les compositions d’équipage. Techniquement il est excellent, c’est top de l’avoir à nos côtés.

La Normandie Cup va être la dernière compétition où nous allons pouvoir nous confronter aux meilleurs équipages.  On va avoir deux raids le long de la côte normande et deux journées de stades nautiques. C’est la première fois cette saison où à l’issue des stadiums, nous ferons une super finale, exactement comme le format du Tour Voile. C’est bien de pouvoir se remettre dans une configuration de super finale.  On vient souvent ici au Havre, nous y avons réalisé de bons résultats par le passé. Nous avions gagné l’étape du Raid il y a deux ans sur le Tour, presque au même endroit. C’est un plan d’eau que nous aimons bien. Le courant et le vent sont assez forts, ce sont plutôt nos conditions en général. Il y un sacré niveau cette année, tous les jeunes ont pris un cran. Il va y avoir sacré du match cet été. 

Ce serait bien de pouvoir faire un dernier podium avant le Tour histoire de montrer que nous sommes toujours bien présents. On ne se met pas trop la pression, l’objectif est de faire de bons départs et continuer à bien progresser sur nos raids et à être bien précis sur nos placements. »

Partenaires principaux

Fournisseurs officiels